Codes défautsLes codes défauts standard ou génériques sont une liste de codes commune à tous les constructeurs. Cette liste de défauts, aussi appelée DTC (pour Data Trouble Code) a été définie afin que n'importe quel appareil de diagnostic soit en mesure de les lire et de les décoder.

La première lettre indique la famille du DTC :

    P : Groupe motopropulseur, c'est à dire moteur et boite (Le P vient de l'anglais Powertrain)
    C : Châssis
    B : Carroserie (B pour Body)
    U : Réseaux de communication (U pour User network)

Le premier chiffre indique si le code est générique ou non (digit vert) :

    0 : Défaut générique
    1 : Défaut constructeur

La liste des codes génériques n'étant pas toujours suffisante, les constructeurs peuvent ajouter à leur guise de nombreux codes.

Ensuite les 3 derniers digits correspondent à un nombre incrémental (digits mauves). Ce nombre peut être un nombre hexadécimal (c'est à dire de 0 à 9 + de A à F). Pour la famille des codes en P, des sous familles ont été définies à l'aide du 1er digit (dans l'exemple le "3") :

    1 et 2 : pour le contrôle du dosage air/carburant
    3 : pour le système d'allumage
    4 : pour le contrôle des émissions auxiliaires
    5 : pour le contrôle du ralenti moteur
    6 : pour l'ordinateur de bord et les sorties auxiliaires
    7, 8 et 9 : pour le contrôle de la transmission (boîte de vitesses)
    A, B et C : pour la propulsion hydride


Ces codes ont été standardisés par les normes SAE J2012 et ISO 15031-6 qui, à notre connaissance, contient dans leur version la plus récente environ 4200 définitions.